Déplacements

Publié le par G&S


Si voyager rime avec –laisser –bouger -rencontrer, se déplacer vient bien vite s’inviter.

Bien malin celui qui peut prédire au moment d’un départ les déplacements qui s’opèreront.

Bien plus encore le regard qu’il portera désormais sur la nature, les situations, les rencontres jusqu’alors coutumières.

 

Et si le déplacement rendait étrange ce qui était jusqu’alors familier ?

Et si le déplacement suscitait l’inattendu dans ce qui nous paraissait usé, inutile, dépassé ?

Et si le déplacement réveillait en nous l’inédit qui somnolait ?

 

Le déplacement n’est pas fruit de volonté.

Il surgit de manière imprévue, inattendue, inespérée,

Il s’installe en vous et vous le découvrez lorsque vous vous recevez transformé.

Il se sent chez lui chez vous et vous jubilez en sa compagnie.

Un Souffle frais est entré en votre demeure, réveillant les eaux dormantes,

Vous faisant l’offrande d’une vie renouvelée.

 

Accueillant ces déplacements, oserons-nous devenir étrangers sur nos propres terres ?

L’autre, le plus lointain comme le plus proche, nous renvoyant à nos fragilités,

Fera du neuf de cet être en devenir que nous sommes de toute éternité.

Nathalie Gadéa (novembre 2009)


Publié dans Fioretti

Commenter cet article