Le Credo de Davos-Francfort

Publié le par Garrigues

Notre service de presse vient de recevoir
un nouveau Credo émanant du Concile de Davos-Francfort
,

et signé par un dénommé J-C.
Mais nous subodorons que quelqu'un a triché.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Le blogmestre de G&S


Je crois en un seul dieu,
le Profit tout puissant,
créateur du capitalisme et de la finance
ainsi que de tous les bénéfices,
visibles et invisibles.

 

Je crois en son fils unique,
l'Argent,
né de la banque au début des siècles,
nerf de la guerre, régal de la paix,
engendré des affaires,
consubstantiel au Profit,
par qui tout a commencé.

Qui, pour nous gens des pouvoirs
et pour notre félicité,
a germé dans les têtes,
s'est incarné du Marché et de la Spéculation,
et s'est fait monnaie.
Frappé par la crise sous John Law,
il a souffert le krach de Vienne1,
les trois jours noirs de 1929,
a été vilipendé,
et crucifié par le communisme.
Il est ressuscité
conformément à la loi des Marchés.
Il est entré à la Banque Centrale
et siège à la droite du président,
où il pèse le crédit des vivants
et paie la dette des morts ;
il reviendra à la Reprise.

Je crois au Marché,
qui est du bel Argent,
qui distribue des dividendes,
qui procède du Profit et de la finance,
qui est glorifié
avec la Bourse et la Banque,
qui parle par la bouche des libéraux.

Je crois au capitalisme,
au libre-échange,
et à la mondialisation.
J'attends la reprise prochaine
et la Sainte Croissance éternelle.
Amen.

1 – le 9 mai 1873

Publié dans Signes des temps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

madeleine 23/03/2009 18:45

BIEN FAIT !!!... POUR RIRE... JAUNE...JE TRANSMETS AUX AMIS...