Amis internautes, votre avis nous intéresse

Publié le par Garrigues et Sentiers

Chers amis internautes,

Vous êtes, pour beaucoup d’entre vous, d’une grande fidélité et nous vous en remercions chaleureusement ; elle nous soutient.

Cette amitié — réciproque — nous a suggéré de vous demander un peu plus, en vous posant quelques questions pratiques à propos de notre blog, auxquelles vous pouvez répondre ci-dessous dans la rubrique "commenter cet article"  :

 

1. Nous aimerions mieux vous connaître.

  • Êtes-vous des lecteurs réguliers ou occasionnels ?
  • Lisez vous tout ce qui est affiché ou choisissez-vous ponctuellement et sur quels critères ?

2. Nous constatons que les 32 Dossiers que nous avons mis en ligne sont peu lus. Or ils demandent beaucoup de travail : détermination du thème, rédaction d’articles, sollicitations d’auteurs extérieurs, auteurs (eux-mêmes souvent très occupés), réception et analyse des articles, parfois un va-et-vient avec les auteurs pour préciser tel ou tel point, mise en ligne… Si cela ne correspond absolument pas à vos attentes, il est peut-être inutile de persévérer.

 

3. Alors quelles sont vos attentes personnelles, précisément ?

  • Appréciez-vous les chroniques régulières, comme les billets de notre ami Bernard Ginisty ou les études de René Guyon de la rubrique « D’une Alliance à l’Autre » ?
  • Préféreriez-vous des articles de fond indépendants d’un dossier complet ?
  • Autre chose ?

4. Certains d’entre vous participent à la vie du blog en offrant des commentaires aux articles parus. Pourrait-on espérer un plus grand nombre de contributeurs ?

Nous rappelons aux timides ou à ceux qui veulent garder une totale liberté de parole, qu’il est toujours possible de faire usage d’un pseudonyme. Dans ce domaine de la participation, il vous est possible de proposer la méditation de la semaine (en bas à droite de votre écran), à condition qu’elle parvienne assez tôt pour correspondre à la liturgie du dimanche suivant.

 

5. Que voudriez-vous trouver d’autre dans le blog ? Qu’y manque-t-il à votre avis ?

  • Des comptes-rendus d’ouvrages ? De films ? Là encore, vous pourriez transmettre vos découvertes.
  • Souhaiteriez-vous des débats plus engagés, par exemple, dans le domaine politique ou religieux : développement de ce que nous appelons « Coups de cœur, coups de gueule » ?

La variété d’opinions au sein du Comité de rédaction pourrait faciliter diverses expressions d’humeur, à condition, bien sûr, qu’elles conservent une courtoisie indispensable pour qu’un échange soit fructueux, ou simplement possible. A contrario des débats parlementaires !

 

6. Dans la mesure où notre blog se veut un «espace de liberté, de foi et de réflexion chrétiennes» (cf. Page d’accueil), nous nous interrogeons nous mêmes sur ce à quoi nous croyons. Voudriez-vous témoigner du fond de votre foi, à la manière de ce qu’on appelait certaines années des « devoirs de vacances » ?

Soyez libres, bien sûr, mais vos réponses nous aideraient à affermir notre avancée.

G&S

 

Commenter cet article

LEVY 27/07/2017 20:23

Le 27 07 2017

Cher monsieur, cher bloguemestre,

Je réponds avec retard à votre questionnaire. Veuillez ne pas m’en tenir rigueur – le budget-temps est bien le seul qu’aucun artifice ne permet de dépasser.

Un mot personnel tout d’abord : je vous remercie vivement de l’intérêt que vous avez porté à mon commentaire sur l’article titré « La Révolution selon Macron », et de la publication que vous en avez faite en forme d’article (sous un titre que je trouve parfaitement pertinent).

Pour le questionnaire lui-même :

1. Nous aimerions mieux vous connaître. Êtes-vous des lecteurs réguliers ou occasionnels ?

> Je suis un lecteur tout à fait régulier. Depuis que j’y suis abonné, tous les articles parus sur votre blogue (je francise le mot, à la mode québécoise, mais c’est parce que je suis convaincus que le penser-consommer mondialisé se propage à travers le collaborationnisme linguistique qu’il active) m’ont incontestablement intéressé à un titre ou à un autre. Je les ai toujours trouvés d’une grande qualité dans la diversité de leurs sujets. Vigueur de la pensée et du propos, profondeur de la réflexion : il n’est aucun de ces points de vue qui n’ait apporté un éclairage, ou un nouveau point de départ, à mon propre cheminement intellectuel.

Si vous le souhaitez, je puis par ailleurs, et très volontiers, me situer par rapport à votre blogue sur le plan spirituel et philosophique. Mon patronyme suscite notamment, et bien légitimement, des curiosités et des questionnements quant à mon positionnement religieux. Lequel est complexe mais, je crois, cohérent. René Guyon – je pense à nos échanges d’il y a quelques années – a contribué à ce que cette cohérence se fasse jour à mes propres yeux.

2. Nous constatons que les 32 Dossiers que nous avons mis en ligne sont peu lus. Si cela ne correspond absolument pas à vos attentes, il est peut-être inutile de persévérer.

> Pour ce qui est des dossiers, surtout persévérez ! Je confesse que le temps me manque pour me lancer dans la lecture de ceux, nombreux, dont je lis le titre avec l’envie de m’y plonger. Cependant, tous ceux que j’ai ouverts parce que leur thème rejoignait celui de travaux que j’avais en cours, m’ont paru aussi remarquablement bien faits que vraiment enrichissants en termes de connaissances apportées et/ou d’apports au débat auquel ils se rattachaient.

3. Alors quelles sont vos attentes personnelles, précisément ?

> Quant à mes attentes personnelles, je cite d’abord le vœu que se poursuivent les chroniques régulières, dont bien sûr celles, excellentes, de Bernard Ginisty, et, dans toute la mesure de sa disponibilité, les études de fond de René Guyon. Je souhaite également la présence d’autres articles de fond, de toutes thématiques, non nécessairement rattachés à un dossier particulier mais également à l’actualité (comme celui qui vient d’être publié sur projet politique, social et sociétal d’Emmanuel Macron).

4. Certains d’entre vous participent à la vie du blog en offrant des commentaires aux articles parus. Pourrait-on espérer un plus grand nombre de contributeurs ?

> Je pense qu’il faut encourager ces commentaires qui sont, à mon sens, irremplaçables pour la vie du blogue. En faisant des ‘’piqures de rappel’’ – comme c’est le cas avec cette adresse aux ‘’amis internautes‘’ - pour redire qu’ils sont les bienvenus (avec cet autre rappel qu’il y est toujours possible de faire usage d’un pseudonyme).

Pour ma part, c’est un mouvement spontané, assez proche de l’irrésistible, qui me détermine à commenter et à réagir – autant dire que je n’ai pas besoin de m’engager à persévérer … tout en concevant que ce volontariat irrépressible, ajouté à la complication et à la longueur que je tends par nature à mettre dans l’exposé de mes vues, puisse combiner pour le lecteur une ‘’double peine’’ …

Pour ce qui est des méditations qui peuvent être proposées, je ne m’y suis jusqu’ici pas aventuré : autant je me sens en droit d’exprimer une opinion dissidente, voire entachée d’hérésie, dans le débat d’idées, autant je me sens mal venu à le faire dans ce qui est la préparation à un office dominical. Office dont, comme d’autres croyants et pour des raisons touchant à des désaccords comparables ou voisins, je me tiens écarté.

5. Que voudriez-vous trouver d’autre dans le blog ? Qu’y manque-t-il à votre avis ?
Des comptes-rendus d’ouvrages ? De films ? Là encore, vous pourriez transmettre vos découvertes. Souhaiteriez-vous des débats plus engagés, par exemple, dans le domaine politique ou religieux : développement de ce que nous appelons « Coups de cœur, coups de gueule » ?

> Autant de propositions auxquelles j’adhère pleinement. En soulignant toutefois que la plus significative me semble porter sur le développement de « débats plus engagés (…) dans le domaine politique ou religieux ». C’est là, à mon avis, qu’un approfondissement individuel et collectif du croire et du penser peut s’instaurer parmi les lecteurs du blogue, réguliers et même occasionnels. Un type de débat qui peut attirer – j’en connais de potentiels - des lecteurs très épisodiques ou nouveaux.

Imaginer ce forum serait amplifier ce qu’apportent déjà les « Coups de cœur, coups de gueule ». Mais en concevant que dans le domaine religieux, ce serait donner un surcroît notable d’exposition au libre examen, et donc risquer de heurter les plus attaché(e)s à l’intégrité et à l’indiscutabilité du dogme. Du dogme et de l’enseignement moral de l’Institution. Autant d’apaisements en forme d’avertissements préalables à dispenser sans doute – mais quel gain global à attendre de ces débats thématiques réguliers en termes de pédagogie de la tolérance (quoique celle-ci ne manque pas dans les commentaires que je lis), et plus encore dans l’intelligence de la foi et dans la pénétration des problématiques éthiques.

6. Dans la mesure où notre blog se veut un «espace de liberté, de foi et de réflexion chrétiennes» (…), nous nous interrogeons nous mêmes sur ce à quoi nous croyons. Voudriez-vous témoigner du fond de votre foi ?

> Je réponds par l’affirmative à cette interrogation, conformément au demeurant avec le sens de la proposition que je vous ai faite au second paragraphe de ma réponse à votre item 1.

> Mais, en lien avec l’idée des débats envisagés ci-dessus, ma suggestion serait de proposer à des personnalités qui sont dans une autre liberté d’approche, ou dans une autre foi et une autre réflexion que chrétiennes, de s’exprimer et d’engager la discussion avec les acteurs et les lecteur du blogue sur des sujets convenus avec eux.

La première idée qui me vient à cet égard serait de solliciter le rabbin Delphine ORVILLEUR, ou, dans un registre finalement assez voisin, Sandrick LE MAGUER, auteur du très excitant « Portait d’Israël en jeune fille – Genèse de Marie » (Gallimard 2008).

Via des ‘’Tribunes libres’’, ou des comptes-rendus de leurs ouvrages à plusieurs voix, bien des auteurs, parce qu’ils sont situés ailleurs, me paraissent en position de nous interpeller et de nous faire réagir avec profit (pardon pour ce mot et sa récidive qui suit) – profit intellectuel, spirituel, ou citoyen.

La commodité faisant ici plutôt envisager la forme d’un ‘’compte-rendu à plusieurs voix’’, le nom de l’historien israélien Shlomo SAND constitue aussi pour moi un très bon exemple : il est facile de se représenter, à la charnière du religieux et du politique, le débat que nourrirait son « Comment le peuple juif fut inventé ».

J’espère que ces remarques et ces suggestions présenteront pour vous de l’intérêt. Je suis bien sûr à votre disposition pour les préciser ou les approfondir si cela vous paraît utile. Et si, naturellement, les secondes vous semblent réalistes du point de vue des moyens que le blogue est susceptible de mettre en œuvre.

En vous adressant tous mes vœux pour l’exercice de la responsabilité, passionnante mais dont je comprends qu’elle est très lourde, que vous assumez désormais.

Bien cordialement, et fraternellement à vous.

Didier LEVY
(retraité - ancien chef de service dans l’audiovisuel public)
Editeur-auteur du blogue ‘’penserlasubversion’’ (http://penserlasubversion-didierlevy.blogspot.fr)
didier.levy98@gmail.com - 06 77 54 26 51

danielle nizieux mauger 18/07/2017 11:20

réponse au questionnaire
1- je lis tous les papiers qui arrivent au fur et à mesure; certains sont photocopiés pour être classés ; certains sont renvoyés à mon réseau ( mes amis chrétiens)
par contre, je ne lis pas les dossiers , remettant à plus tard une lecture qui demande bcp plus de
temps. et ce plus tard parfois, n'arrive jamais.
2-les articles des dossiers sont trop longs; l’enchaînement parait insurmontable pour des gens
" lecteurs ordinaires" . déjà c'est un bon atout quand la diffusion est faite article par article à 2j d'intervalle. ca permet de lire ces articles comme les autres et d'éviter un classement pour plus tard.Pourtant thémes formidables.
3-chroniques régulières trés lues; articles de fond: attention à la longueur. aimerait plus d'articles d'exégèse pour "gens ordinaires".
4- commentaires parfois, mais j'oublie tjs d'aller ensuite voir les commentaires de mes commentaires , si bien que je laisse mes interlocuteurs en plan! et je vais seulement exceptionnellement voir les commentaires des autres.
5- oui pour les comptes rendus; par contre pas plus de coups de gueule. Juste ce qu'il faut en cas d'événement grave.
6-on pourrait être sollicités par des questions du type: qui est jésus pour vous? en fixant le volume de la réponse... cela donnerait matière à commentaires, à coups de gueule, à débats de fond, à du politique du social , du philosophique, du théologique etc;...


une remarque technique:il arrive régulièrement que l'abonnement au blog se déconnecte. il faut d'abord réaliser qu'on ne reçoit plus rien depuis quelque temps, et se réabonner. je le fais , mais cela peut faire perdre des abonnés pas assez accros.
en tous cas, merci et surtout continuez. Bravo René.