Violation des principes de la religion musulmane

Publié le par G&S

Déclaration de Mohammed Moussaoui
Président du Conseil Français du Culte Musulman
à propos du massacre de chrétiens irakiens dazns une église de Bagdad

« Le massacre qui s’est produit en Irak constitue une violation totale des principes de la religion musulmane, et nous le condamnons fermement et totalement.

De plus, un crime qui survient dans un lieu de culte possède un caractère encore plus scandaleux.

Même en temps de guerre, les sanctuaires de paix doivent être épargnés par ces attaques. Nous considérons comme très grave et préoccupant que les chrétiens d’Irak soient aujourd’hui obligés de fuir ; la communauté internationale doit les protéger.

Les groupuscules islamistes doivent cesser de ternir l’image de l’islam en se référant à la religion musulmane pour justifier leurs actions. »

Mohammed Moussaoui

 

Déclaration du Conseil Français du Culte Musulman Rhône-Alpes

C’est avec effroi que nous avons appris l’attaque et le massacre à la nuit de la Toussaint de Chrétiens catholiques syriaques irakiens le dimanche 31 octobre 2010 dans l’Église Notre Dame du Salut à Baghdâd.

Aucune raison, ni aucune cause au monde ne peuvent justifier de tels actes sanguinaires qui ont provoqué la mort d’une cinquantaine de personnes parmi lesquelles des prêtres et des enfants. Tout en adressant ses condoléances aux familles des victimes, le CRCM Rhône Alpes condamne avec la plus grande fermeté ces attentats ignominieux, d’une parfaite lâcheté et menés d’une manière particulièrement infâme.

Ces attentats sont d’autant plus condamnables que l’inviolabilité des lieux de culte quels qu’ils soient est une donnée absolue du coran et de la tradition du prophète Mohammed (Psl). En effet, les lieux de prière et les édifices religieux sont et doivent rester des facteurs d’équilibre, des espaces d’échange, de spiritualité et de recueillement.

Et c’est au nom même l’islam que le CRCM Rhône Alpes déplore fortement tous les actes de violence physique, psychologique et verbale ainsi que les agressions contre les chrétiens en Irak et les actes visant leurs centres culturels et leurs lieux de culte.

Le CRCM Rhône Alpes espère que ces agressions barbares ne feront que renforcer la stratégie de dialogue construite par le pape Jean-Paul II et consolider notre attachement à la pérennité des relations islamo-chrétiennes entreprise par le Pape Benoit XVI et les responsables du monde musulman et relayés en France notamment par un travail de rapprochement sans précédent entre chrétiens et musulmans.

Commenter cet article

Francine Bouichou-Orsini 09/11/2010 18:39



Je me réjouis que des responsables musulmans aient exprimé ces jugements, alors que, trop souvent, les religieux modérés hésitent à rendre publique leur
position.
Cela m’a incitée, dimanche, après la lecture de l’appel des évêques irakiens,  à faire connaître ces prises de positions et à inviter les
paroissiens à soutenir de tout cœur nos frères d’Irak : nos frère chrétiens et nos frère musulmans chiites, également persécutés par les extrémistes  d’Al Quaïda.
Francine Bouichou-Orsini