Vers un catéchisme œcuménique ?

Publié le par G&S

Cardinal-Kasper.jpgLe président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, Walter Kasper, souhaite proposer un catéchisme œcuménique. À ses yeux, cette initiative pourrait être « le fruit potentiel de quarante années de dialogue » entre catholiques, anglicans, luthériens, méthodistes et les membres de l'Église réformée.

Cette déclaration a été formulée ce lundi 8 février à l'occasion de l'ouverture d'un symposium sur l'avenir de l'œcuménisme occidental qui se tient à Rome durant trois jours.

Promouvoir un œcuménisme de base

Durant son intervention, le cardinal a émis la crainte que le dialogue œcuménique devienne une affaire de spécialiste et s'éloigne des préoccupations du peuple des croyants. « Il y a une nécessité de favoriser un œcuménisme de base qui identifie, renforce et approfondit le socle commun de la foi dans le Christ », a-t-il poursuivi. Ce catéchisme œcuménique pourrait contribuer à impliquer davantage les fidèles.

Un projet qui reste à écrire

Ce projet devrait être rédigé « en consultation avec les partenaires » de l'Église catholique. « Mais nous n'avons pas encore la moindre idée de la façon dont un tel projet pourrait être structuré et écrit » a précisé le Cardinal Kasper.

Deux chantiers prioritaires

Le Cardinal a identifié deux dossiers à aborder en priorité pour la rédaction de ce catéchisme.

D'une part une compréhension commune de l'Église et de sa structure. « Dieu a-t-il donné à son Église une structure spécifique, ou a-t-Il laissé l'Église trouver sa propre structure, auquel cas une pluralité d'organisations serait possible ? », s'est-il interrogé.

Le second chantier porte sur l'application des valeurs de l'Évangile « aux préoccupations sociales et morales actuelles, sans pour autant tomber dans le relativisme. »

o O o

Le cardinal Kasper aura 77 ans en mars. Il préside depuis neuf ans le Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens. Cet infatigable voyageur ne pourra sans doute pas mener à bien ce projet de catéchisme œcuménisme. Mais il sent l'urgence de prendre une initiative pour relancer le dialogue entre chrétiens.

Elle a le mérite de rappeler que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous sépare.

Etienne Séguier
Journal La Vie – 09.02.10

NDLR : le titre et la photo ont été choisis par G&S.

Publié dans Signes des temps

Commenter cet article