Quand Dieu change de nom

Publié le par G&S

Grand Dieu de feu,
Seigneur au nom de braise,
au nom imprononçable.
Ton nom d'incandescence,
ton nom brûlait nos lèvres :
Nous ne pouvions pas t'appeler.

Alors nous est venu Ton Fils,
Parole de feu sur nos routes
Buisson ardent de ton amour.

Tu l'appelais « mon Fils, mon Bien aimé »
Il te disait « mon Père, Abba ».

Ce nom d'inimaginable douceur,
ce nom de lait, ce nom de miel,
Ton nom de Père,
Jésus nous l'a donné.
Il a mis sur nos lèvres le nom impensable.
Comme il a partagé le pain reçu de toi,
Il nous a partagé le nom qu'il te donnait,
ce nom qui nous rend frères.

La flamme n'est pas éteinte au creux du buisson,
nous pouvons réchauffer, au nom de ta tendresse
et nos cœurs et nos mains.

Nous pouvons ranimer, au feu de ton pardon,
la cendre de nos yeux,
puisque tu es Notre Père.

Ta maison nous attend
Tu as passé le seuil
pour accueillir en Toi
les vivants de ta vie.
Lie-nous si fort d'amour
qu'ensemble nous t'appelions
Notre Père.

Et lorsque nous chantons,
avec les anges et tous les saints :
« Saint, Saint, Saint le Seigneur »,
nous crions en vérité :
« Père, Père, Père est notre Dieu ! »

Car Toi seul es Saint
Toi qui seul es Père

Avec amitié
Chantal GUILLERMAIN

Commenter cet article