La lune du Pape

Publié le par G&S

J’aimerais vous raconter une histoire :

Le 11 octobre 1962, le soir du jour où le concile de Vatican II venait d’être solennellement ouvert, une grande foule s’était réunie sur la place Saint-Pierre, sous les fenêtres du pape Jean XXIII. Celui-ci vint à la fenêtre pour parler à la foule. Ce fut un discours sans façon, tout simple, sans grands mots, sans théologie. À la fin, il donna congé à la foule en disant aux parents de rentrer chez eux et d’aller embrasser leurs enfants.

La lune se levait dans le ciel de Rome. Il dit qu’il confiait sa bénédiction à la lune, et que les parents montrent la lune aux enfants et disent que le pape avait confié au rayon de lune une caresse pour eux, pour leur dire la tendresse du pape pour tous les enfants et toutes les familles.

Sur la place, les gens écoutaient et pleuraient en écoutant le vieil homme, ils se sentaient aimés, connus.

Ils se sentaient de bons parents, qui allaient être capables de donner de bonnes choses à leurs enfants.

J’aimerais qu’aujourd’hui, des gens, de nouveau, entendent cela quand des hommes d’Église s’expriment.

Christine Pedotti
de laConférence Catholique des Baptisé-e-s de France

Pour voir et écouter Jean XXIII parler aux pèlerions, cliquez ICI.

Publié dans Fioretti

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article