La « lettre de Pâques » de Guy Aurenche

Publié le par G&S

Chères amies, chers amis,

Dans la lettre que nous vous avons envoyée à l’occasion de Noël concernant vos attentes pour l’avenir de l’humanité et de l’Église, nous vous avions promis de vous envoyer une nouvelle lettre à l’occasion de Pâques.

Nous avons été touchés du nombre et de la qualité des réponses que nous avons reçues.

Entre les réponses personnelles et les réponses des groupes qui se sont saisis des questions que nous posions, le chiffre approche les 2000 personnes.

Vous trouverez ci-joint un essai de synthèse des réponses que nous avons recueillies.

Le groupe qui est à l’initiative de cette lettre 1 s’est réuni et a réfléchi à partir de la synthèse des réponses reçues. Nous pensons qu’il serait bon d’élargir le dialogue qui s’est noué. Peut-être pourriez-vous écrire vous-mêmes à des amis, ou provoquer des discussions sur les questions que nous avons posées dans notre lettre de Noël ou sur d’autres questions analogues. Nous vous en laissons l’initiative ; merci de nous tenir au courant du contenu des réponses que vous aurez reçues.

Actuellement, beaucoup de choses mûrissent, des groupes se créent, des initiatives se préparent autour de la présence des chrétiens et de l’Église à la vie sociale. Notre groupe d’amis ne souhaite pas court-circuiter ces recherches diverses et ce temps de mûrissement. Dans les réponses que nous avons reçues, nous avons ressenti le désir d’être écoutés, de pouvoir raconter nos cheminements de foi et d’engagement.

Nous vous invitons donc à poursuivre l’approfondissement de vos questions et de vos attentes et si vous le souhaitez à nous écrire de nouveau pour en décrire un récit plus circonstancié. C’est la « chair » de nos vies engagées avec le Christ et les hommes et les femmes qui sont la « chair » de l’Église.

Le Concile Vatican II a en effet insisté sur une Église en conversation et en dialogue, avec le monde et à l’intérieur d’elle même. Nous pensons que cette conversation et ce dialogue se nouent tout d’abord entre chrétiens diversement situés et aussi avec ceux qui ne partagent pas notre foi.

C’est pourquoi au-delà du fait d’approfondir notre propre questionnement et réfléchissant à la poursuite de notre démarche, nous pensons judicieux de susciter échange et dialogue avec les responsables et les animateurs de nos communautés locales et de nos diocèses autour de la question suivante : comment construire une Église dans la diversité de nos lectures de l’Évangile et des engagements des chrétiens dans la société ? Comment prendre en compte la pluralité ?

Seriez-vous d’accord avec cette perspective « d’aller vers » ? Pour une Église en dialogue, nous pourrions, à partir de toutes les contributions reçues et celles que nous recevrons encore, vous envoyer en octobre prochain un petit guide pédagogique pour « aider » à lancer vos initiatives personnelles.

« Aller vers » pourrait signifier, pour ceux qui le désirent, organiser, si possible en groupe que vous constituerez, une démarche de dialogue avec le ou les responsables ecclésiaux que vous choisiriez sur place, pour aborder avec lui les questions posées plus haut.

Puis il s’agirait de nous décrire (en répondant à la personne qui vous adresse cette lettre), ce qui s’est passé tant au sujet des modalités que du contenu de la rencontre.

Qu‘en pensez vous ? Seriez-vous partant pour tenter l’expérience ?

Merci à nouveau de transmettre autour de vous et plus largement encore afin de « faire boule de neige » et de nous indiquer ce que vous pensez de cette proposition d’entrer en dialogue et d’ouvrir des débats en Église.

Notre groupe se réunissant le 15 juin prochain, nous attendons votre réponse avant cette date, pour le 13 juin dernier délai.

Nous reprendrons contact avec vous ensuite, à l’automne.

Dans la joie et la force de résurrection que nous donne la fête de Pâques.

Bien amicalement.

Guy Aurenche 

Pour lire en format PDF imprimable la Synthèse des réponses au questionnaire de Noël, cliquez ICI.

1 -  Ce groupe est composé de : Guy Aurenche - Jean-Marc Aveline - Jean Bauwin - Nicolas de Bremond d’Ars - Jean Delumeau - Marie Derain - Dominique Fontaine – Patrick Gerault - André Gouzes - Jean-Claude Guillebaud - Jean-Claude et Marie-Thérèse Koenig - Olivier Le Gendre - Henri Madelin – Joseph Maila - Annick Mallet - Véronique Margron - Inès Minin - Hadwig Müller - Mgr Jacques Noyer - Françoise Parmentier - Jean-Claude Petit - Jean-Marie Ploux - Claude et Monique Popin - Hélène et Jean Rabeyrin - Jean Rigal - Gabriel Ringlet - Mgr Albert Rouet - Isabelle Sauvage - Aimé et Micheline Savard - Bernard Stéphan - André Talbot - Gérard Testard – Catherine Thieuw - Patrick Tyteca - André Vauchez - Denis Viénot - Hyacinthe Vulliez – Alexandra Yannicopoulos Boulet.

Publié dans Signes des temps

Commenter cet article