Épiphanie, message universel

Publié le par G&S

Alors que le mystère de Noël demeure centré sur l’aspect intime et humble de l’Incarnation, la fête de l’Épiphanie présente, elle, un tout autre caractère.

Le Dieu qui se manifeste à la Noël prenait la forme d’un enfant pour se révéler aux humbles, aux proches, aux bergers.

Avec l’Épiphanie, ce même Dieu présente son message à des personnages importants : prêtres ou savants comparables à des rois venus du lointain. La destination de ce message serait donc universelle.

Ainsi, le Dieu annoncé ne concernait pas que le peuple juif mais s’adressait à tous. Jésus Christ, devenu adulte, scandalisait souvent son entourage par la liberté de ses gestes à l’égard de personnes peu considérées alors : les enfants, les femmes, les prostituées… Ce caractère d’universalité, insolite à cette époque, prend aujourd’hui tout son sens, à l’heure de la mondialisation, alors que subsistent encore tant de discriminations et de rejets à l’égard de l’étranger et du faible…

Mais aussi, Jésus-Christ s’adresse à tous les niveaux de notre propre personne : et d’abord tout au fond de notre être. Saint Augustin l’avait compris, lui qui écrivait dans ses confessions : « Je Te cherchais dehors, alors que Tu étais tout au fond de mon être ».

Ainsi, enfants de Dieu potentiels, nous sommes appelés à nous convertir dans les profondeurs de notre personne, afin de renaître, librement et pleinement, avançant sur le chemin de sainteté et d’amour ouvert par Jésus-Christ, notre Frère et modèle.

Francine Bouichou-Orsini

Publié dans Réflexions en chemin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article