Dieu ne connaît pas le donnant-donnant

Publié le par G&S

« As-tu l’œil mauvais parce que moi je suis bon ? »

(Matthieu 20,15)

 

Dans le langage courant et trivial d’aujourd’hui on « fait » l’amour, on « fait » la charité… Mais on ne « fait » pas la bonté.
Seul Dieu est bon.

Les chrétiens parlent du « Bon Dieu ». Pourquoi ?

Parce qu’il « donne » et n’en tire aucun profit pour lui-même !
Parce qu’il « se » donne à tous ceux et celles qui veulent l’accueillir.
Parce qu’il n’exclut personne.
Parce qu’il comble sans contrepartie.
Parce qu’il aime sans ‘plaisir’ pour lui, il est totalement désintéressé.
Parce qu’on ne peut pas le soupçonner d’en profiter pour s’épanouir lui-même ni d’y trouver un quelconque intérêt.
Parce qu’il est bon, il donne et c’est TOUT

Il ne force personne,
Il ne gave personne,
Il ne déborde sur personne,
Il n’oblige personne,
Il respecte tout le monde… les mauvais aussi, les pécheurs aussi…

Jésus est la « Bonté de Dieu » livrée à domicile sur terre.
Il n’est pas imposé à Marie. Elle accepte : « Je suis la servante du Seigneur ».
Jésus n’est pas un concept, ni même une vertu, il est Dieu, une personne donnée pour nourriture gratuite, abondante, roborative ; il est « don sans condition ».

Jésus est « l’incarnation » de la bonté de Dieu.
Il touche les lépreux au risque de devenir lépreux et de plus pouvoir entrer dans les villages.
Il est mort au risque que la mort soit plus forte, il fait confiance, s’en remet à son Père.
Il est ressuscité pour tous, il est présent (cadeau et disponibilité) à tous.

La Bonté de Dieu rapprochée des humains par le Christ donne également à tout le monde. Les retardataires ‘touchent’ autant que ceux qui ont commencé à l’heure. Chacun reçoit la plénitude, personne ne peut en recevoir plus qu’il ne reçoit.
Pour Dieu le plus et le moins n’existe pas. Chacun reçoit tout.

Dieu dans sa Bonté n’a pas de justice comptable. Il n’enlève rien à personne, il donne

Tout à tout le monde.
Tout le monde est comblé.
Personne n’est lésé.
Personne n’est exclu de sa bonté.
Dieu ne connaît pas le donnant-donnant…

Ce n’est pas le mérite et la peine qui appellent la rétribution. C’est Dieu qui dans sa bonté se donne à tous.
Les chrétiens confessants ne sont pas privilégiés. Ils ne perçoivent pas de « pourboire pour leurs bons services ». Ils ne sont pas plus comblés que ceux qui ne sont pas disciples de Jésus.

Ils ont pourtant quelques petits avantages…
Ils approchent le mystère de Celui qui les gratifie.
Ils ont la joie de « connaître » la Source de bonté et de pouvoir la nommer.
Ils sont heureux lorsque certains leurs demandent de leur indiquer le Chemin qui va jusqu'à ce point initial.
Ils appellent cette démarche la mission

Christian Montfalcon

Publié dans Réflexions en chemin

Commenter cet article

Christ Comics 15/11/2010 23:11



Merci pour ce texte, une pure grâce ! :-)


Fraternellement,