Communiqué de l’AJCF sur les incidents de N-D de Paris

Publié le par G&S

 À Notre-Dame de Paris, un acte inacceptable
lors de la Conférence de Carême du Rabbin Rivon Krygier
le dimanche 21 mars 2010

 

L’attitude violente d’un petit groupe de Catholiques intégristes, qui voulait empêcher l’audition de la Conférence de Carême de Monsieur le Rabbin Rivon Krygier à Notre-Dame de Paris, nous accable. Nous partageons sa souffrance et celle de la communauté juive. Nous avons honte devant cette attitude scandaleuse.

Le fait que le Cardinal Vingt-Trois, donnant suite aux orientations du Concile Vatican II, ait invité un rabbin à exprimer devant des Chrétiens la pensée juive sur le dialogue entre Juifs et Chrétiens, signifie pour nous un pas considérable dans l’évolution du dialogue. Ce qui s’est passé dimanche est, hélas, révélateur des résistances et de l’opposition des milieux catholiques intégristes devant ce renouveau.

Plus que jamais les Chrétiens sont appelés à promouvoir ce « lien  unique qu’ils n’ont avec aucune autre religion ». Et, pour reprendre encore les propos du Pape Jean-Paul II à la synagogue de Rome le 13 avril 1986, les Juifs sont « nos frères préférés et dans un certain sens, on pourrait dire nos frères aînés ».

Il nous faut être vigilants, fermes et poursuivre notre travail dans l’amitié entre Juifs et Chrétiens.

Paris, le 23 mars 2010

Le Comité Directeur de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Publié dans Signes des temps

Commenter cet article