Convivialité

Publié le par Garrigues et Sentiers

Jésus dit alors : « venez déjeuner. »
Aucun des disciples n’osait lui demander :
« Qui es-tu ? »
Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jean 21,12
 
De loin, de la barque où il se trouve avec les autres à une centaine de mètres du bord du lac, Jean croit reconnaître le Seigneur sur le rivage. Tous entendent le Christ qui leur dit comment il faut procéder pour retirer le filet plein de gros poissons. Ce qu’ils se hâtent de faire après avoir travaillé toute une nuit sans rien prendre. D’une certaine manière le Ressuscité guide la manœuvre de « la mission apostolique » qui s’accomplit au grand jour.
 
Mais ce n’est pas tout… sur un feu de braise, avec du poisson, le Christ a préparé un repas ; tout est prêt, le pain qui donne des forces est aussi préparé. Il convie les disciples à le rejoindre pour se nourrir avec lui : « venez déjeuner. »
 
Nul n’ose interroger le Seigneur sur son identité. Personne n’a l’audace incongrue de réclamer une justification… la foi se vit à partir et des signes et de la mémoire qui imprègnent les cœurs
 
Jésus s’approche, prend le pain et le leur donne. Le Ressuscité les sert. La convivialité s’ajoute à la Parole qui a rendu féconde la pêche.
 
Je ne sais si c’est Jean lui-même ou un autre auteur qui a rédigé ce vingt-et-unième chapitre, mais je crois que Parole et Mission se rejoignent dans la convivialité du Repas du Seigneur.
 
Christian Montfalcon

Publié dans Réflexions en chemin

Commenter cet article