On arrête... C'était un poisson !

Publié le par Garrigues et Sentiers


Eh, oui ! Comme certains d’entre vous s’en sont douté, l’information que je vous donnais hier matin est – malheureusement ! – un simple poisson d’avril !

Aucun manuscrit n’a été trouvé et je le regrette profondément, car je suis de ceux qui pensent qu’il a existé des manuscrits originaux en hébreu d’un ou plusieurs de nos évangiles. Mon rêve le plus cher est que certains d’entre eux soient découverts avant mon retour vers la maison du Père… qui Lui me dira, j’en suis sûr, si j’avais raison…

Quant à la situation de l’évangile de la Femme adultère dans l’évangile de Luc, elle fera bientôt l’objet d’un article spécial, car il ne s’agit pas là d’un poisson d’avril.

J’en profite pour vous rappeler que le poisson, symbole chrétien des premiers siècles, est en grec Ichtus, qui est l’acronyme de l’expression

 

Iesous   Jésus
CHristos    Christ
THéou   de Dieu
Uios         Fils
Sôter    Sauveur
 
c’est-à-dire : Jésus Christ Fils de Dieu, Sauveur.
 

À très bientôt pour des choses plus sérieuses (encore que…) !
 
René Guyon

Note : l'article qui annonçait cette découverte fabuleuse a battu le record de commentaires de lecteurs.

Commenter cet article