LA Bonne Mère : l'Incontournable

Publié le par Garrigues et Sentiers

 

J'ai envie parfois d'ajouter quelques invocations aux Litanies de la Sainte Vierge.
Par exemple : Notre Dame, l'Inaccessible ... quand les jours de grande affluence je vois les voitures faire le tour du domaine et repartir sans avoir pu se garer. Ou encore : Notre Dame, l'Incontournable
 
Incontournable dans le paysage.
En arrivant par bateau, par avion ou par la route, en débarquant à la gare Saint-Charles, c'est la première qu'on aperçoit, et la dernière en repartant.
Sur l'esplanade, au pied de la statue de Véronique essuyant le visage de Jésus, une plaque a été apposée qui rappelle le souvenir « des missionnaires partis de ce haut lieu pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. »
 
Incontournable pour les quelque 400.000 croisiéristes pour qui Notre Dame de la Garde fait partie du circuit. Ce qui ne va pas sans poser quelques problèmes. En effet, surtout le samedi et le dimanche, les offices sont célébrés dans la basilique et dans la crypte, de sorte que les guides doivent trouver quelques rares créneaux pour les faire visiter à leur groupe.
Il reste le paysage exceptionnel dont nous espérons qu'il fait pressentir quelque chose de la Beauté de Dieu.
 
Incontournable surtout dans le cœur des Marseillais et des Marseillaises qui ont qui ont pour Elle un attachement viscéral. Les ex-voto, les nombreuses plaques dans la basilique, dans la crypte et jusque sur les terrasses témoignent de cette confiance dans les situations difficiles et de cette gratitude après avoir été exaucé. Beaucoup, même certains qui ont pris leurs distances avec l'Église, regardent Notre Dame depuis leur fenêtre et se recommandent à Elle.
Nombreux sont ceux et celles qui viennent confier une joie, une peine, un projet à sa tendresse maternelle. À l'entrée de la crypte, ils peuvent l'inscrire sur un billet : 4 à 500 sont recueillis chaque semaine par les religieuses pour que ces intentions soient portées par la prière de la communauté.
L'accueil est un lieu et un moment privilégiés de la vie à Notre Dame de la Garde. Dès l'entrée, on peut rencontrer une religieuse ou un laïc pour un renseignement un conseil, une confidence. En toute confiance et discrétion, n’importe qui peut partager sa recherche, son désarroi, n'attendant pas de solution-miracle, mais repartant réconforté simplement pour avoir été écouté. Certains aussi peuvent recevoir le Sacrement de Réconciliation.
 
C'est surtout dans les grandes célébrations de Noël, de la Semaine Sainte ou encore du 15 août qu'on sent battre le cœur des Marseillais et des Marseillaises pour la Bonne Mère. La procession aux flambeaux du 14 août est impressionnante par la ferveur, le recueillement des quelque deux mille fidèles venus prier dans la paix du soir et la joie du cœur. Notre nouvel archevêque, Monseigneur Georges Pontier, l'a découverte avec émerveillement.
 
Notre Dame de la Garde fait partie de la ville dont elle est devenue le symbole.
Elle est liée aux événements heureux ou douloureux de son histoire. Les murs de la basilique ne portent-ils pas la trace des combats acharnés de la Libération de Marseille ? Et les récents travaux ont fait découvrir encore d'autres dégâts.
 
Notre Dame de la Garde a enfin une vocation internationale.
De tous pays, de toutes cultures, de toutes croyances, des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes « montent» sur cette colline habitée par l'Esprit qui, au jour de l'Annonciation, a reposé sur la Vierge Marie quand en Elle a pris Chair l'Enfant qu'aujourd'hui Elle nous présente.
Tournée vers le grand large, Elle semble appeler vers Lui tous ceux qui cherchent un sens à leur vie.
Quand la nuit tombe sur la ville, quand les rues et les maisons s'illuminent comme un paysage de crèche, quand l'angoisse saisit le cœur des malades, des personnes âgées ou isolées, Elle reste la Bonne Mère qui veille sur tous ses enfants et les garde.
 
Père Auguste Juès
Chapelain à Notre Dame de la Garde
 
Chaque jour, de 9 heures 30 à 12 heures et de 14 heures 30 à 16 heures 15, les personnes qui désirent parler à un prêtre sont accueillies à la crypte.

Publié dans DOSSIER MARIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article