Kamikaze, une histoire de paix...

Publié le par Garrigues

Actuellement circule sur Internet une chanson qui nous semble mériter d'inaugurer la publication de vidéos sur Garrigues & Sentiers.
Son titre est Kamikaze et elle est chantée par Khalis.
Pour démarrer la vidéo, cliquez sur le triangle au milieu de l'image.



Et partagez vos commentaires au pied de cet article.
Bonne écoute
G&S

Commenter cet article

Linda 28/02/2009 12:17

Emotion, justesse des mots . A écouter, à faire découvrir.  Il est effectivement très important d'aider les jeunes à connaître et comprendre leur religion respective et les autres; de leur permettre d'avoir leurs propres pensées et de cesser de réagir ou obéir à ceux qui n'ont foi en rien  et les utilisent pour  nourrir leur soif de sang et de haine.Partager nos cultures, nos croyances, être tous solidaires et vivre en Paix devrait au 21è siècle  être la vie quotidienne. 

clemence cursol 17/02/2009 13:10

pour ceux qui ont un peu de temps : mahmoud hussein ( pseudo de 2 écrivains théologiens musulmans): penser le coran ed .grassetcf article de Libé le 7/8 fev 09

clemence cursol 17/02/2009 13:03

quelle émotion...je crois que toutes les religions s'inscrivent dans le temps d'aujourd'hui, ou devraient s'inscrire dans le temps d'aujourd'hui.Nous avons coutume de dire que la création est en marche, que chacun participe de la création de Dieu. Alors ne figeons pas nos textes sacrés dans un moment par une lecture littérale. Les musulmans , sans doute plus que les autres , sont tentés par l'intégrisme. Il nous appartient d'aider les musulmans à sortir de la peur et à dire au grand jour que leur religion est  une religion de paix. Je sais qu'un certain nombre d'entre eux  brave la mort pour parler en esprit et en vérité. Gloire à ceux qui osent quand même; vive la liberté , quand nous la leur assurons , pour dire leur foi vivante. mais leur peur, c'est aussi nous qui l'avons générée; leur rejet de nos valeurs, c'est nous aussi par notre mépris, notre abandon face à leur situation de pauvreté, c'est nous qui l'avons nourri.C'est pourqoui, je le disais, il nous appartient de les aider, par la fraternité, par l'aide économique etc.. à sortir de la nuit du fondamentalisme, pour briller au soleil avec les autres enfants d'Abraham.