Walkyrie

Publié le par Garrigues

de Bryan Singer

 

Ce film est consacré à l’attentat réalisé contre Hitler, le 20 juillet 1944, par des militaires allemands regroupés autour du Colonel von Stauffenberg. L’attentat eut bien lieu, mais Hitler en sortit indemne. Stauffenberg et ses amis furent exécutés. C’est un film américain, avec l’acteur Tom Cruise dans le rôle principal.

On peut reconnaître deux qualités à ce film, pour lesquelles il mérite d’être vu. Il est important que cet épisode de l’histoire allemande soit connu aujourd’hui, en particulier des nouvelles générations pour qui la dernière guerre mondiale s’éloigne dans le temps. L’Allemagne n’est pas à identifier au régime nazi.

On a pu voir en 2006 le très beau film sur Sophie Scholl, une étudiante de Munich engagée dans la résistance au nazisme et exécutée en 1943. Avec Stauffenberg il s’agit de la résistance de militaires, une tentative qui a été très proche de réussir et qui aurait pu changer le cours de l’histoire. Deuxième qualité du film : il est captivant d’un bout à l’autre, on ne s’y ennuie pas un instant – bien que l’issue soit connue à l’avance ! – car il est bâti comme un thriller historique, avec beaucoup de tension et de suspense, tout en étant très fidèle au déroulement réel des faits.

Mais on peut aussi être sensible à certaines limites du film. Avoir choisi Tom Cruise pour jouer Claus von Stauffenberg, un aristocrate allemand, a été discuté en Allemagne. Mais l’acteur assume bien son rôle. Entendre tous les personnages du film parler anglais crée évidemment une dissonance, que certains ne supportent pas : même Mel Gibson fait parler ses personnages dans leur langue originale.

Mais la critique la plus sérieuse vient du fait que cette évocation, brillante comme film d’action selon les canons hollywoodiens, aide peu à comprendre les motivations des principaux acteurs de ce drame : comment ont évolué ces militaires qui en 1944 veulent se retourner contre Hitler ? Comment se situait l’aristocratie allemande ? Est-ce seulement la conscience d’une défaite inéluctable de l’Allemagne qui animait certains membres du complot ?

Si le film aide ceux qui le voient à se poser ces questions, c’est déjà beaucoup.

Jacques Lefur

 

Commenter cet article