Qui était le second disciple d'Emmaüs ?

Publié le par Garrigues

On remarque peu que dans l’évangile de Luc (24,13-35), qui raconte l’épisode fameux de ce qu’on a appelé Les disciples (ou les pèlerins) d’Emmaüs, de qui Jésus ressuscité va se faire reconnaître par la « fraction du pain » au cours du repas, seul le nom d’un des deux disciples est indiqué : Cléopas.

 

C’est donc depuis longtemps que les exégètes cherchaient qui pouvait être le second, dont le nom n’est pas mentionné ; et voici que deux chercheurs renommés, les professeurs américains Raymond E. Black et Gedeon H. Mortimer, viennent de trouver un indice particulièrement « pointu » qui permettrait, selon eux, d’en savoir plus.

Ils ont simplement remarqué l’insistance de Luc à mettre dans la bouche de Cléopas le témoignage de « quelques femmes qui sont des nôtres » qui « ont même eu la vision d’anges qui le disent vivant ». Ils ont aussi noté que dans ce récit, que seul Luc rapporte, il est dit que les disciples « conversaient et discutaient ensemble », précision qui les a surpris à juste titre.

Leur théorie est donc simple : l’autre disciple est… une femme, plus précisément une des femmes qui sont allées au tombeau de Jésus et sont revenues dire aux disciples qu’elles n’avaient « pas trouvé le corps ». Mais, devant la réaction des apôtres pour qui « ces propos (…) semblaient du radotage » et qui « ne les crurent pas », elle décida de rentrer chez elle et fut accompagnée de Cléopas, qui habitait certainement dans la même région.

En chemin, ils discutaient de ce que cette femme avait vu mais lui ne pouvait pas croire les conclusions qu’elle en tirait : Jésus était peut-être ressuscité !

C’est alors qu’un inconnu « s’approcha, et il faisait route avec eux… »

Cette théorie, pour le moins surprenante, montre bien que la Bible est un trésor inépuisable où l’on trouve toujours des thèmes de réflexion et où l’on fait, à force de travail assidu, des découvertes qui paraissent parfois étonnantes, et même farfelues, mais qui se révèlent quelquefois bien plus pertinentes qu’on ne le pensait de prime abord…

Affaire à suivre, donc !

René Guyon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christina 17/04/2017 12:40

Bonjour
Merci de cet éclairage, pour le moins rafraichissant pour un texte qu'on croit connaître.
Pourriez-vous nous donner un peu de bibliographie, en particulier les textes de E. Black et Gedeon H. Mortimer dont vous vous inspirez? J'aimerais creuser cette question.

Sr Michaël 28/04/2014 23:34

Ne serait-ce pas Marie (Myriam), femme de Cléophas?

René Guyon 29/04/2014 14:41

Bien sûr ! et bravo pour votre perspicacité !
C'est ce que j'évoque dans l'article Chemin d'Emmaüs, chemin d’Éden qui est en lien au pied de cet article !