1000 !

Publié le par G&S

Chers amis internautes, voilà le titre le plus court depuis la naissance de votre blog.

Oui, vous être en train de lire le 1000e article 1 et je ne pouvais pas le laisser passer sans qu’on s’arrête un peu sur ce nombre (que cette phrase est curieuse !).

Une réflexion préliminaire en passant : avez-vous remarqué la magie du zéro ? Zéro représente l’absence de tout, le rien, le vide, le néant et plus on met de zéros après n’importe quel nombre plus ce nombre devient grand !

Cela étant, vous imaginez sans doute que je vais vous raconter quelques petites choses sur l’usage que la Bible fait de ce nombre 1000, dont la particularité saute aux yeux… Et vous avez raison, même s’il ne permet pas des cogitations aussi surprenantes que le 153 ou le 666, dont nous avons parlé en leur temps (il suffit de cliquer sur eux pour se le rappeler).

 

1000

En hébreu biblique, 1000 est

אֶלֶף

’êlêph, qui est de la famille du verbe אָלַף  , ’alaph, qui signifie apprendre, s’accoutumer (auto-apprentissage),  sens où on voit poindre le aleph א – première lettre de l’alphabet (on devrait dire de l’alephbeth !) hébreu… mais aussi enseigner, instruire… et encore produire des milliers’êlêph a également le sens de groupe d’hommes et de gros bétail (toujours au pluriel).

Il y a donc dans ce nombre une connotation évidente de masse et/ou de grande quantité (on a donc envie que ce êlêph parle d’éléphant, mais ce n’est pas le cas ; éléphant se dit phyil en hébreu moderne… et ne se dit pas en hébreu biblique, puisque seuls les livres des Maccabées, écrits en grec, parlent de ce pachyderme !).

On retrouve cette connotation dans la plupart des occurrences, comme :

- en Juges 15,16 où Samson (en hébreu Shimshon) tue 1000 hommes avec la fameuse mâchoire d’âne,

- en Isaïe 60,22 : Le petit deviendra 1000 (la Bible du Rabbinat traduit par : deviendra une tribu), le chétif une nation puissante. Moi, YHWH, en temps voulu j'agirai vite.

- en 1Rois 3,4 : Salomon offre 1000 holocaustes à Dieu… Suit le fameux épisode où Dieu lui demande dans un songe ce qu’il doit lui donner et où Salomon demande d’avoir un cœur plein de jugement pour distinguer le bien du mal ; cette réponse plaît à Dieu…

- en Psaume 105,8 : YHWH notre Dieu se rappelle à jamais son alliance, parole établie pour 1000 générations, pacte conclu avec Abraham, serment qu’il fit à Isaac ; il l’érigea en loi pour Jacob, pour Israël en alliance à jamais.

Note : est-il nécessaire de rappeler que Jacob et Israël sont la même personne, depuis le combat que Jacob livra avec un inconnu (qu’on assimile souvent à un ange) en Genèse 32,29 ?

Inutile d’aller plus loin dans la liste ! Vous trouverez d’autres occurrences au cours de vos cheminements dans la Bible…

Il est cependant bon de remarquer que le même mot est aussi utilisé pour initier un châtiment, une dégringolade, un passage du tout au rien : Car ainsi parle le Seigneur YHWH : la ville qui mettait en campagne 1000 hommes n'en aura plus que 100, et celle qui en mettait 100 n'en aura plus que 10, pour la maison d'Israël. (Amos 5,3)

Je voudrais maintenant m’arrêter sur un thème particulier…

1000 ans

On trouve cette durée dans quelques versets, dont Siracide 41,4 : Que tu vives 10 ans, 100 ans, 1000 ans, au shéol on ne te reprochera pas ta vie… ce qui signifie que vivre longtemps n’est pas une faute que Dieu pourrait reprocher ! Amis retraités, bénissons le Seigneur !

Mais je voudrais distinguer deux utilisations particulières de cette durée :

1 / Les fameuses affirmations sur la notion de temps pour Dieu en Psaume 90,4 :

Car 1000 ans sont à tes yeux [ceux de YHWH] comme le jour d'hier qui passe, comme une veille dans la nuit et en 2Pierre 3,8 : Mais voici un point, très chers, que vous ne devez pas ignorer : c'est que devant le Seigneur, un jour est comme 1000 ans et 1000 ans comme un jour.

Ces textes affirment l’immensité et la liberté de Dieu, y compris par rapport à sa Création ; mais Pierre y ajoute un rappel sur l’absence de « sadisme » et la fidélité de Dieu : Le Seigneur ne retarde pas l’accomplissement de ce qu’il a promis, comme certains l’accusent de retard, mais il use de patience envers vous, voulant que personne ne périsse mais que tous arrivent au repentir. (2Pierre 3,9)

1000 et 1 sont identiques pour Dieu et c'est normal puisqu’ils sont tous les deux de la famille du Aleph, lettre divine, première et dernière lettre de l’alphabet hébreu, le commencement et la fin… immuable comme Dieu est immuable !

2 / Le non moins fameux combat contre le Dragon en Apocalypse 20,1-7 :

Puis je vis un Ange descendre du ciel, ayant en main la clef de l'Abîme, ainsi qu'une énorme chaîne. Il maîtrisa le Dragon, l'antique Serpent, – c'est le Diable, Satan –, et l'enchaîna pour 1000 années. Il le jeta dans l'Abîme, tira sur lui les verrous, apposa des scellés, afin qu'il cessât de fourvoyer les nations jusqu'à l'achèvement des 1000 années. Après quoi, il doit être relâché pour un peu de temps. Puis je vis des trônes sur lesquels ils s'assirent, et on leur remit le jugement ; et aussi les âmes de ceux qui furent décapités pour le témoignage de Jésus et la Parole de Dieu, et tous ceux qui refusèrent d'adorer la Bête et son image, de se faire marquer sur le front ou sur la main ; ils reprirent vie et régnèrent avec le Christ 1000 années. Les autres morts ne purent reprendre vie avant l'achèvement des 1000 années. C'est la première résurrection. Heureux et saint celui qui participe à la première résurrection ! La seconde mort n'a pas pouvoir sur eux, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ avec qui ils régneront 1000 années. Les 1000 ans écoulés, Satan, relâché de sa prison, s’en ira séduire les nations de la terre…

N’étant pas du tout un spécialiste du Millénarisme, je ne peux que vous proposer ici la note de la Nouvelle TOB (novembre 2010) :

Cette notation chronologique (1000 ans) est diversement interprétée. On peut distinguer en gros deux types d’explications, tous deux encore représentés aujourd’hui :

- Dans l’interprétation dite millénariste ou plus exactement futuriste, l’Apocalypse annonce un royaume terrestre de 1000 ans, distinct du royaume de Dieu. Les spéculations échevelées que cette interprétation a occasionnées ont amené les exégètes à s’y rallier avec plus de prudence : ils discernent ici l’annonce prophétique d’un accomplissement de l’histoire dans l’histoire. Dieu veut que le monde soit, dans un premier temps de la Fin, le lieu même où se manifeste la gloire de la révélation.

- Pour l’interprétation symbolique ou spirituelle, la période envisagée n’est pas à atteindre pour le futur : il s’agit de l’époque qui sépare la venue du Christ de la Fin. Si les verbes sont au futur il ne faut y voir qu’une manière d’expression prophétique traditionnelle. En effet, dès que Jésus apparaît Satan est lié (voir Matthieu 12,25-29). La mention des 1000 ans est alors expliquée soit comme un emprunt à une chronologie du monde bâtie sur le schéma d’une semaine cosmique de 7000 ans, soit plus vraisemblablement comme une allusion aux spéculations sur le séjour du premier homme dans le paradis : Dieu dit à Adam qu’il mourra le jour où il mangera le fruit défendu (Genèse 2,17), or il est mort à l’âge de 930 ans (Genèse 5,5), mais selon Psaume 90,4 1000 ans sont un jour pour Dieu. Le royaume de 1000 ans signifierait alors que la venue du Christ permet déjà maintenant au croyant un véritable accès à la vie paradisiaque (voir Apocalypse 2,7).

Qu’ajouter à d’aussi limpides explications ? Sans doute qu’on aura besoin d’au moins 1000 ans pour les comprendre ; peut-être qu'avec un coup de pouce de Dieu on les aura comprises demain, amis lecteurs...

Mais fi de la vaine critique ! Réjouissons-nous de vivre ensemble dans l’Espérance d’un monde meilleur au milieu de cette vallée de larmes qu’est notre Terre si belle.

1000 mercis à vous d’être fidèles à Garrigues & Sentiers ; vous avez 1000 fois raison !

Avec toute l’équipe de la rédaction, je vous souhaite 1000 bonnes choses pour cette année si importante pour notre pays et pour le monde.

René Guyon

1 –  Le 1er article a été mis en ligne le 7 décembre 2005 ; il justifiait le nom du blog et était intitulé Les garrigues et les sentiers du prophète Isaïe.

Un calcul simple montre qu’en moyenne nous avons publié près de 170 articles par an, soit plus de 3 par semaine ; mais la quantité n’est rien et nous espérons que vous avez tout autant apprécié la qualité…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sarah 22/01/2012 18:51


Bonjour,


Merci René Guyon pour ce magnifique texte et merci Garrigues et Sentiers pour vos articles qui nous accompagnent au fil du temps parsemant sur notre chemin des découvertes littéraires
et méditations, réflexions bibliques.


Poursuivez !


Bonne soirée.

René Guyon 22/01/2012 15:29


Chère Fanfan,
Ah ! La tête de Toto ! Quel bon souvenir des culottes courtes et des rires étouffés sous le pupitre…
Mille et mille fois merci à vous pour votre joie (bien plus que de la gaîté !) et votre style pétillant comme du meilleur champagne !

Le blogmestre de G&S 22/01/2012 15:26


Cher Massaliotès
Vous êtes vraiment trop bon envers moi et j’en rougis !
Effectivement nous rêvons déjà du 2000e article ; si Dieu nous prête vie et neurones, pourquoi pas ?!

fanfan 22/01/2012 13:36


Bonjour, mille fois bonjour,


oui la magie du zéro( et l'infini...d'Arthur Koestler),mais aussi zéro plus zéro égale la tête à toto!!!
merci cependant  pour cette "illustration" du 1000° article..avec des mille et des cents que ne fait-on pas?


mille et mille fois merci


fanfan qui se permet parfois "un pan , dans le mille"!!!!

massialotès 22/01/2012 10:46


À propos de votre conclusion : comme disent les juristes, "ne renversons pas la charge de la preuve", cher blogmestre ! C'est à vous que sont dus 1000 mercis pour la mise en
ligne de ces 1000 articles, d'autant que vous êtes aussi l'auteur d'un nombre non négligeable d'entre eux.


Un vœu aussi : que le cadence reste aussi soutenue pour la prochaine étape qui se profile déjà (car les haltes ne sont pas de mise ici : ce blog n'est pas une marche militaire !) – celle
du 2000e article !