Choses vues et vécues dans une communauté chrétienne de Marseille

Publié le par Garrigues et Sentiers

Ce qu’écrit Jean-Luc Lecat dans son article Nous n’irons plus à la messe… nous irons à la rencontre à propos de la messe-rite et la façon de la vivre en 2020 est ce que nous essayons de vivre depuis vingt-cinq ans à Marseille dans la Communauté Saint-Luc (231 rue Saint-Pierre), une association publique de fidèles ouverte à tous bien sûr.

Chaque samedi à 18 h 30 est célébrée la messe vécue comme une rencontre entre chacun de nous en Dieu, en Jésus et dans l’Esprit.

Semaine après semaine, nous alternons des messes avec partage de vie, homélie du prêtre qui accompagne notre Communauté, partage sur les textes liturgiques et méditation d’un laïc ou d’une laïque ; ceux qui le veulent formulent une prière universelle (l’universel commençant au-delà de chacun de nous, ce sont des prières qui peuvent être faites soit pour un proche, soit pour ces « proches » lointains qui souffrent ou luttent partout dans le monde).

Les partages de vie ont eu l’effet de mieux souder notre Communauté. Ceux qui ne veulent pas parler offrent aux autres leur écoute fraternelle et plusieurs personnes nous ont dit que cette possibilité d’être écouté leur avait été capitale à tel moment de leur vie.

Dans les échanges sur les textes de la liturgie, certaines formulations plus simples ont frappé au cœur les auditeurs plus que des paroles érudites. Chacun y trouve l’éclairage dont il a besoin à ce moment de sa vie.

Je ne parle ici que des messes, mais il y aurait encore bien des choses à dire sur nos autres activités (en temps de non-Covid bien sûr).

Venez et voyez comme est bon le Seigneur qui nous inspire de vivre à plein notre temps et de prier dans le langage de nos contemporains.

Chantal

Publié dans Réflexions en chemin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lecoq Philippe 21/10/2020 20:59

Je réitère ce que j'ai déjà dit à propos de l'article de Jean-Luc Lecat "Nous n’irons plus à la messe… nous irons à la rencontre" : vous parlez de messe et à aucun moment de l'eucharistie ... On peut se reporter au commentaire que j'ai fait de son article.