A l'écoute de la Parole de Dieu

Publié le par Garrigues et Sentiers

29eme Dimanche du temps ordinaire Année A 18/10/2020

Is. 45, 1.4-6 ; Ps95 ; 1 Th 1, 1-5b;Mt. 22, 15-21

 

« Je t'ai appelé par ton nom ». Cette expression du livre d'Isaïe nous rappelle que Jésus appelle chacun par son nom car il connaît chacun de nous.

Jn. 10, 3 « ...Ses brebis, il les appelle une à une... » Le nom, dans la Bible c'est très important, c'est l'identité profonde de chacun. Marie de Magdala reconnaît Jésus à l'énoncé de son nom. Le Seigneur fait plus qu'appeler par notre nom, il nous donne un titre, une mission comme pour Marie de Magdala. Sommes-nous toujours à l'écoute de cet appel et prêts à accepter la volonté du Seigneur qui veut nous donner la vie en abondance ?

 

Le psaume 95 est un hymne de louange à la grandeur de Dieu, une action de grâce pour les merveilles qu'il fait dans nos vies. Reconnaissons-nous cette action de Dieu qui vient à notre rencontre, nous appelle et nous dirige ? Et nos prières sont-elles quelquefois de louange ?

 

Nous pouvons entrer dans l'action de grâce de Saint Paul, louer Dieu pour l'espérance, la foi et l'amour qu'il met dans notre vie et dans la vie de nos frères même si les signes en sont infimes.

Puissions nous nous réjouir chaque fois que le Seigneur se manifeste dans nos vies et lui rendre grâce.

 

Une fois de plus, les Pharisiens tentent de piéger Jésus. Ils lui envoient leurs disciples et l’abreuvent de mots flatteurs, des mots certes qui traduisent la vérité :  « Tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité » mais c'est pour mieux le perdre. C'est le procédé de Satan lors de la tentation au désert.

Mais qu'est-ce que le « vrai chemin de Dieu » ? Est-ce un chemin tout tracé avec les idées que je me suis faites ou d'après les opinions reçues de mon milieu social ? Est-ce que je ne confonds pas être du monde et être dans le monde ? Si je me tourne vers Jésus est-ce pour entendre Sa vérité ou un simple écho de la mienne ? M'arrive-t-il de me demander si je choisis le « vrai chemin de Dieu ?

Le masque que viennent de revêtir les pharisiens cache la perfidie dans leur cœur et la monnaie au visage de l'empereur dans leurs poches. Jésus va déjouer le piège: « Rendez à César ce qui est à César ».( Vous luttez contre l'empereur avec son or dans vos poches, vous prétendez lutter contre le péché alors videz vos poches et donnez en le contenu aux pauvres) Considéré comme un dieu, César est le visage de l'idolâtrie.

« Rendez à Dieu ce qui est à Dieu » (Le visage de Dieu n'est pas gravé sur vos monnaies, il l'est dans vos âmes mais vous l'avez oublié chaque jour. Vous aimez la loi ? Aimez davantage la vérité qui vous la donne. Vous aimez Dieu ? Alors ne le tentez pas.)

Et nous, sommes-nous cohérents ? Notre vie est-elle en accord avec nos paroles ? Quelle dépossession, quel partage me font encore peur ?

L’Évangile est une parole libératrice qui déjoue tous les pièges du monde, laissons-là pénétrer en nous et nous serons alors sur le « vrai chemin de Dieu »

 

Christiane Guès

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article