A l'écoute de la Parole de Dieu

Publié le par Garrigues et Sentiers

14eme Dimanche Temps Ordinaire (A) 5/07/2020

Za 9, 9-10 ; Ps 144 (145) ; Rm 8, 9. 11-13 ; Mt 11, 25-30.

 

Tout au long de ce « temps ordinaire », nous déroulons ce que devient le Royaume « qui est déjà là » mais aussi en devenir, Royaume possible grâce à la Résurrection et à la venue de l’Esprit.


L’entrée triomphale de Jésus, avec les rameaux, a marqué la mise en route de cet établissement du Royaume, Nouveau Monde. Royaume de paix proposé à la terre entière. Royaume de paix annoncé par le prophète Zacharie auquel Jésus se réfère explicitement par son geste symbolique de monter sur un âne, signe d’humilité aussi. Par cette référence à Zacharie Jésus s’est annoncé comme le Messie, venu inaugurer le Royaume, dans la continuité de l’histoire du peuple juif (référence au temps des Juges dont la monture d’honneur était l’âne). Le Royaume est parmi nous, le psaume nous invite alors à rendre grâces pour l’action de Dieu parmi nous.


Dans sa lettre aux Romains, Saint Paul nous invite à vivre comme des membres du Royaume, animés par l’Esprit. Nous ne sommes plus sous l’emprise de la chair, c’est dire que notre vie sur terre a pris sa liberté, les vicissitudes du monde ne doivent plus nous détruire, l’Esprit est en nous pour nous permettre de les traverser, ce ne sont plus elles qui dirigent nos vies. Le péché, ce qui nous plombe en nous engluant dans nos égoïsmes, nos conforts, nos attachements à nous-mêmes, a perdu la partie. L’Esprit qui habite en nous donne vie à nos corps mortels : il ne s’agit pas de résurrection finale, mais de notre vie maintenant qui a été transformée par la Résurrection du Christ et la venue de l’Esprit : la « vraie vie », cf l’article d’Antoine Duprez sur la vérité qui rappelle que « Jésus est la voie, la vérité et la vie ».

 

Cette libération de nos vies, ce nouveau monde qui vient et qui est déjà là, nous les découvrons par notre proximité avec Jésus. Ce n’est pas une question de savants, de théologiens, mais d’intimité avec Jésus, seul capable de nous faire approcher le Père. « Personne ne connaît le Père si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler ».

 

Ainsi ce dimanche est un appel à entrer dans le Royaume et pour cela à renouveler nos vies dans l’Esprit, en entrant dans l’intimité de Jésus qui nous appelle, « car je suis doux et humble de cœur et vous trouverez le repos pour votre âme ».

 

Marc Durand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article