À l'écoute de la Parole de Dieu

Publié le

Méditation des textes du 6eme dimanche ordinaire année A

 

Ben Sira 15, 15-20 ; Ps 118 ; 1Co2, 6-10 ; Mt 5, 17-37

 

« Si tu le veux tu peux... » Ben Sira nous met devant un choix  S'offre à nous deux voies Observer les commandements de la Loi qui sont en nous ou se laisser conduire par le mal extérieur à l'homme sachant que choisir le bien apporte le bonheur. Quelles sont nos réponses à ce choix ? Nous pouvons nous demander si nous choisissons toujours la vraie vie en toutes circonstances.

 

Le psaume est dans la continuité du texte de Ben Sira sur le choix entre les deux voies Cette Loi m'est adressée :   « Ouvre mes yeux. Enseigne-moi. Montre-moi... ».

Demandons-nous à Dieu de faire la lumière sur nos zones d'ombre ? Qu'est-ce qui cache en moi le sens réel et la lumière réelle des choses ?

Sommes-nous habités par cette fidélité et cette confiance dans le Seigneur ?

 

Pour Saint-Paul la sagesse, celle du mystère de Dieu est en opposition avec l'esprit du monde. Nous pouvons mesurer aujourd'hui, nous chrétiens, cette réalité, cette distance qui sépare de plus en plus notre foi de la culture laïque si ce n'est athée de ce monde.

Or le projet de Dieu nous est caché mais il est pour tous. Il n'y a pas de privilégiés, il faut seulement rester le cœur et l'esprit ouverts.

Mais malgré notre foi, malgré notre ouverture à l'esprit du bien, ne sommes-nous pas quelquefois complices de cet esprit du monde ?

 

« Je ne suis pas venu abolir la Loi mais l'accomplir ».

Avec Jésus ce n'est plus seulement la Loi établie en nous qu'il faut observer mais cette même Loi transcendée dans l'Amour. Nous passons ainsi de l'Ancienne à la Nouvelle Alliance mais dans une continuité indispensable. Ce qui a été commencé avec Abraham et Moïse est mené à son achèvement avec l'enseignement de Jésus qui vient élargir la Loi aux exigences de l'Amour infini de Dieu.

Il ne suffit plus de se dire :  je n'ai pas tué, je n'ai pas volé mais quels sont les sentiments et les désirs qui m'habitent ? Suis-je tourné(e) vers cet élargissement de la Loi  dans ma fidélité au Seigneur pour me rapprocher du Royaume de Dieu ?

« Vous avez appris... » c'est le retour inévitable vers la Loi pour pouvoir se projeter vers le « ...Moi je vous dis » qui est l'avenir.

Nous devons rendre grâce au Seigneur de nous dévoiler ce vrai sens de la Loi qui nous libère en nous montrant le chemin de la vie avec Dieu.

Christiane Guès

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article