A l'écoute de la Parole de Dieu

Publié le

Les textes du 33eme Dimanche année C 17/11/2019

 

Malachie 3, 19-20a Psaume 97 2eme lettre de Saint-Paul aux Thessaloniciens 3, 7-12 Luc 21, 5-19

 

Le prophète Malachie invite le peuple à avoir une vie droite en accord avec Dieu et à se sentir humble devant Lui. Le sommes-nous ? « Le Seigneur vient » cela nous est dit dans Malachie mais aussi dans le psaume et l’Évangile.

 

Dans le psaume le Seigneur vient pour gouverner la terre avec justice et droiture. Par deux fois il nous est demandé de l'acclamer car c'est un bienfait qui nous est donné.

 

Cette venue du Seigneur nous pouvons l'accueillir chacun dans notre vie. Comment le recevons-nous comme les arrogants ou avec humilité ?

Saint-Paul nous indique comment recevoir la venue du Seigneur :  éviter d'avoir une vie déréglée et surtout imiter les apôtres car c'est un exemple à suivre.

 

Le texte d’Évangile est un peu confus pour annoncer ce retour du Seigneur  à la fin des temps car il concerne à la fois l'avenir des apôtres et l'avenir du monde.

Avec l'annonce de ces catastrophes nous sommes ramenés à notre époque avec le réchauffement climatique provoquant des inondations par des pluies diluviennes, la fonte des glaciers, la hausse du niveau des mers et beaucoup de personnes vivant au bord de mer ou de l'océan sont déjà touchées. Que pouvons-nous faire à notre échelle pour retarder ce réchauffement qui entraîne aussi le manque d'eau potable et la pollution ?

C'est à chacun de voir ce qu'il peut faire pour " notre maison commune" selon l'expression du Pape François.

 

Épidémies de grippes, famines, guerres, persécutions sévissent encore.

La corruption gangrène tous les milieux.

Comment avons-nous à être chrétiens la-dedans ?

 

Écouter l'invitation à croire que « pas un cheveu de votre tête ne se perdra ».

Nous pouvons demander au Seigneur de nous garder dans la foi et de nous encourager à veiller car nous ne savons ni le jour  ni l'heure de sa venue que ce soit dans notre vie ou dans la vie du monde.

 

Christiane Guès

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article