À l'écoute de la Parole de Dieu dimanche 22 septembre

Publié le

25dimanche du temps ordinaire Année C

 

Trois textes forts et actuels

Amos 8, 4-7 : au VIIIsiècle, Israël connaît un grand enrichissement économique pour certains ; mais les inégalités se creusent. Au nom de Yahvé, Amos, prophète bouvier, fulmine contre les «  tricheurs » qui « achètent le malheureux pour une paire de sandales. »

Dans la Première lettre aux Thessaloniciens, 2, 1-8, Paul demande à la communauté de Thessalonique de prier pour les chefs d’état et ceux qui exercent l’autorité et de les remercier s’ils travaillent à ce que « chacun puisse mener une vie calme et tranquille ». « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité. »

Luc 16, 1-13 fait paradoxalement l’éloge d’un intendant véreux qui utilise les possibilités d’un système pourri : au nom de son maître, il doit fournir à l’état un certain quota d’impôt. Pour cela, il « rackettait » légalement ses concitoyens en majorant leurs impôts, le surplus étant pour lui. Ici, il utilise à son profit les « ficelles » du système : prenant sur la part de son maître, il baisse les sommes exigées et ainsi se crée des relations, en prévision d’un coup dur.

 

Pour nous

Prions pour les pouvoirs politiques

Ils ont la mission d’assurer à tous « la vie bonne », notamment aux exclus ; sachons les remercier quand ils remplissent leur rôle. L’engagement politique peut être une forme moderne de la charité et du travail au bien commun.

Notre choix : Dieu ou l’argent ? Dieu et l’argent ?

  • En cherchant toujours le prix le plus bas, n’achetons-nous pas « le malheureux pour une paire de sandales » et ceci en toute bonne conscience ?
  • Soyons « astucieux » comme le gérant, en utilisant les possibilités d’un système tordu pour privilégier la relation à l’humain plus qu’à l’avoir. Le don aux organisations humanitaires n'est-il pas une utilisation intelligente de « l’argent malhonnête » ?
  • Qu’est ce qui dans ma vie réelle est « service de Dieu » et « service de Mammon » ?

Seul l’Esprit peut nous donner de « sonner juste » vis-à-vis de l’argent.

 

Antoine Duprez

Publié dans Fioretti

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article