6 octobre 2018 : le double Jubilé de la Communauté Saint-Luc de Marseille

Publié le par Garrigues et Sentiers

Voici bientôt treize ans, en novembre 2005, c’est au sein de la Communauté Saint-Luc de Marseille (http://stluc.org) que les fondateurs de notre blog ont trouvé un accueil et l’aide efficace de l’un de ses membres, Gilles Thiriez, qui l’a aussitôt mis en ligne. Ainsi, ils ont pu poursuivre sur la toile dans l’esprit de la revue des pères jésuites de La Baume-lès-Aix, Garrigues, qui venait d’arrêter sa parution. Et cela leur a donné la joie d’accueillir depuis près de 800.000 de vos visites, amis lecteurs.

 

C’est pourquoi nous nous associons au double jubilé que la Communauté Saint-Luc célébrera le samedi 6 octobre dans ses locaux du 231 rue Saint-Pierre à Marseille, à partir de 14 h 30 par une après-midi « portes ouvertes », puis à 17 h 45 en accueillant l’archevêque de Marseille, Mgr. Georges Pontier, qui dialoguera avec ceux qui seront présents avant de présider à 18 h 30 une eucharistie d’action de grâces suivie du pot de l’amitié.

 

Vous êtes cordialement invités à participer – ou à vous unir par la pensée et par la prière – à ces festivités qui commémorent :

  • les cinquante ans de l’installation en 1968 par les pères jésuites, dans les locaux du Centre Culturel Médical, d’une « paroisse Saint-Luc » qui n’était pas seulement une paroisse étudiante : elle accueillait des chrétiens venus d’un peu tout Marseille. 
  • les vingt-cinq ans de la décision de l’archevêque de Marseille de doter du statut d'Association publique de fidèles la Communauté Saint-Luc, qui est née du désir de continuer à « faire Église » ensemble qu’ont éprouvé certains des membres de la « paroisse Saint-Luc » lorsque celle-ci fut supprimée en 1993 pour permettre au Centre Culturel Médical de redéployer ses activités. 

G & S

Publié dans Signes des temps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Georges Heichelbech 02/10/2018 16:23

Je vous encourage à continuer votre blog. On y trouve une mine de renseignements