L'Homme et la Femme dans les sources judéo-chrétiennes

Publié le par Garrigues et Sentiers

L'Église catholique propose souvent aux jeunes mariés le texte suivant tiré de l'Évangile selon Marc (chapitre 10) : Quelques Pharisiens s'approchèrent de lui pour lui tendre un piège. Ils lui demandèrent : « Notre loi permet-elle à un homme de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit par cette question : « Quel commandement Moïse vous a-t-il donné ? » Ils dirent : « Moïse a permis à un homme d'écrire une attestation de divorce et de renvoyer sa femme. » Alors Jésus leur dit : Moïse a écrit ce commandement pour vous parce que vous avez le cœur dur. Au commencement, quand Dieu a tout créé, il les fit mâle et femelle. C'est pourquoi, l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.

Il est difficile de prendre, aujourd'hui, avec toutes les évolutions de notre société, ce dialogue à la lettre, sans oublier qu'à l'origine, il y a un piège. Je suis allé chercher ce qui était écrit, dans la Bible, au commencement (ne connaissant pas l'hébreu, je me sers de la traduction, très littérale, d'André Chouraqui).

À vrai dire, dans la Genèse, il y a trois récits de la Création de l'être humain :
Ch.1 : …26-27, Élohims dit :"Nous ferons Adâm (le Glébeux) à notre réplique, selon notre ressemblance. Élohims crée le glébeux à sa réplique, à sa réplique il le crée, mâle et femelle il le crée…
Ch.2 : …18-24, YHWH dit : "il n'est pas bien pour le glébeux d'être seul ! Je ferai pour lui une aide face à lui". 19, YHWH forme de la glèbe tout animal des champs, tout volatile des ciels, il les fait venir au glébeux pour voir ce qu'il leur criera…20, … mais au glébeux, il n'avait pas trouvé d'aide face à lui. 21, YHWH fait tomber une torpeur sur le glébeux… il prend un de ses cotés et ferme la chair dessus. 22, Il bâtit le coté qu'il avait pris, en femme… 23, Le glébeux dit : "celle-ci, cette fois c'est l'os de mes os, la chair de ma chair, à celle-ci sera criée femme (isha) car de l'homme (ish) elle fut prise 24, Sur quoi l'homme abandonne son père et sa mère, il colle à sa femme et ils sont une seule chair…
Ch 5,1, Au jour où Élohims créa le glébeux, à la ressemblance d'Élohims il les fait mâle et femelle, il les crée et les bénit.

Notre tradition machiste, patriarcale, plurimillénaire, n'a pas toujours bien saisi la subtilité, l'intelligence des rédacteurs de la Genèse qui ont mis par écrit ce texte, vers le 6e siècle BC. La première création (dite de tradition élohiste), au ch.1, confirmée au ch.5, concerne un androgyne, mâle et femelle il le crée, et comme pour les sages d'Israël, il est la réplique d'Élohims (je rappelle que le terme même d'Élohims, dieux, est un pluriel), celui-ci est donc androgyne, si je peux m'exprimer ainsi et pas un noble vieillard mâle, selon l'iconographie traditionnelle. Et ce qui est intéressant c'est que dans la 2e tradition (yahviste ou sacerdotale), YHWH n'est pas fixé sur l'aide qu'il veut donner au glébeux : un animal, un oiseau ? Les uns et les autres seront, à juste titre, refusés. Il faudra alors qu'il y ait la séparation du glébeux androgyne en deux, mâle et femelle, au cours d'un profond sommeil. Et le mot côté (et pas côte) employé par le rédacteur est le même que celui qui désigne le vantail d'une porte.

Et nous sommes là au cœur du problème, fusion/séparation, un seul humain mais deux êtres autonomes et sexués… Si Dieu lui-même a hésité, l'humain, à sa ressemblance, ne le pourrait-il lui aussi ? Mais la séparation était inéluctable pour que la création puisse se poursuivre, puisse être bénie…
Et il faudra la "faute", la connaissance du bien et du mal, pour que la femme dépasse son simple rôle d'aide, de compagne de l'homme et que Dieu fasse, lui, un geste maternel :
Ch 3,20, Le glébeux crie le nom de sa femme : Hava-la vivante. Oui, elle est la mère de tous les vivants.
21, YHWH fait à l'homme et à la femme des vêtements de peau et les en vêt.

C'est seulement maintenant qu'elle reçoit un nom propre Ève (Hava). Elle est désormais la vivante, la mère de tous les vivants, celle qui donne la vie.

Mais le plus étonnant pour nous qui sommes déformés par la crainte du "châtiment", c'est l'absence de toute condamnation tant pour la femme que pour l'homme. Ils ont mangé de l'arbre de la connaissance, ils ne peuvent donc plus demeurer dans le jardin d'Éden, mais c'est le serpent qui est maudit :
Ch.3,14 : Puisque tu as fait cela, tu es honni parmi toute bête, parmi tout vivant du champ.

Et étonnamment, aussi la terre qui a porté l'arbre :
3,17 : Au glébeux, il dit : Oui, tu as entendu la voix de la femme et mangé de l'arbre, Honnie est la glèbe à cause de toi, dans la peine tu en mangeras tous les jours de ta vie.
Pour en revenir au passage de l'Évangile cité ci-dessus, il faut bien remarquer le début : pour lui tendre un piège. D'une loi mosaïque, naturellement machiste, Jésus renvoie à l'ordre de la création : l'homme et la femme, égaux et complémentaires, forment l'humain, à la ressemblance de Dieu. Jésus conteste, d'abord, ce droit donné à l'homme de renvoyer sa femme, attestation ou pas. Il y a unité, équilibre, du couple humain, véritable sacralisation puisque c'est Dieu lui-même qui l'a uni dans sa création. La question du mariage viendra plus tard avec l'organisation de la société.

Pierre Rastoin
 

Commenter cet article

ichtus 17/03/2016 15:39

cher Pierre locher je pense que nous n'avons pas le même Dieu car le Dieu de l'ancien testament et le même dans le nouveau et je voudrais vous dire que la Bible n'est pas simplement un livre pour faire de la théologie systématique il y un message du commencement jusqu’à la fin et je ne connais pas simplement Dieu par sa parole mais chaque jours je vie dans sa présence j'ai aussi un dialogue avec lui une communion intime a quoi servirait-il de lire la bible de la connaitre du début jusqu’à la fin et de ne pas la vivre
Jacques 2:22/27
Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous–mêmes par de faux raisonnements.
Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,
et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était.
Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui–là sera heureux dans son activité. Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine.
La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.
c'est vrai je ne suis pas un grand théologien je suis un homme de foi simplement et je crois a se qui est écrit et par sa grâce je vie aujourd'hui car chaque jours est un miracle pour moi si je respire si je vois si je marche et mon amour pour Dieu ne consiste pas simplement en parole ou avec la langue mais aussi par des actions parce que je l'aime.
Merci pour c'est quelque mots que nous avons partager malgré nos opinions personnel je ne crois que je reviendrais sur ce blog qui est très intéressent mais merci ne m'avoir permis de m'exprimer sur c'est quelques points.
Dieu vous bénisse.

Pierre Locher 13/03/2016 19:31

Pour répondre à Ichtus, je dirai qu'il ne suffit pas d'aller pécher dans le NT les occurrences du mot "parfait" pour essayer d'en tirer un début de sens théologique. La lecture du NT n'a pas de sens (sic) sans celle de l'AT. Il me semble que la phrase de Mathieu (qui n'est pas forcément bien traduite) est à confronter aux allusion fréquentes de l'AT à la sainteté de Dieu. Voir entre autres la citation en miroir de Lv 19,2 : " Soyez saints, car je suis saint..." que l'on retrouve dans une lettre de Pierre (1 P 1,16). J'aurais tendance à préférer l'interprétation de Pierre à celle de Mathieu...Créé à l'image de Dieu et appelé à sa ressemblance, telle est l'impératif de l'Alliance, et c'est simplement la définition de la sainteté. Ni la pureté, ni la perfection ne sont dans les attributs premiers du Dieu de la Bible, la sainteté, oui.

ichtus 09/03/2016 16:47

Cher René Guyon, c'est justement ce que Dieu voulait faire ressentir a l'homme quand il fit venir les animaux vers lui (Adam) car Dieu lui savait se qui était bon pour Adam
Gen 2:18 L’Eternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui et V19 Dieu crée les animaux au lieu de lui crée une femme, car Dieu ne voulait rien faire sans que Adam en ressente le besoin lui même,et je suis d'accord que rien ne vaut un être fabriqué avec son côté pour être à son côté.
je n’affirme pas détenir toute la vérité cher ami ce n'est que mon opinion et merci ne me laisser m'exprimer sur ce point qui est discutable.
et pardonner moi pour les faute d'orthographe.

ichtus 09/03/2016 08:45

cher pierre locher
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.Mat 5:48
la question est comment ?
C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ.Col 1:28
Ephésiens 2:5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ c’est par grâce que vous êtes sauvés
et non par mais œuvres, pauvre homme que je suis, c'est cet homme nouveau
Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2Cor 5:17
qui est parfait.

ichtus 09/03/2016 08:29

cher René Guyon je vais vous dire ou j'ai lue que Dieu a fait toute choses parfaite
Il est le rocher ; ses œuvres sont parfaites, Car toutes ses voies sont justes ; C’est un Dieu fidèle et sans iniquité, Il est juste et droit.Deutéronome 32:4
et dite moi si l'homme était un androgyne donc homme et femme , a compris qu'il lui manqué quel chose.
Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui.Gen 2:20
puis que selon vous il était homme et femme il n'aurait pas du ressentir cela, ce ressenti qu'il lui manquer quelqu'un.

René Guyon 09/03/2016 09:24

Cher ichtus, Merci pour la référence, que je ne trouvais pas car la Bible de Jérusalem traduit par "son œuvre" et non "toutes choses".
Cela dit, je ne vois pas pourquoi l'androgyne ne devrait pas se sentir seul dans le jardin d’Éden ! Il a besoin de concret ! Il lui faut un vis-à-vis. On voit alors Dieu tâtonner (!) avant de se rendre compte que rien ne vaut un être fabriqué avec son côté pour être à son côté !!!

Annonyme 06/03/2016 21:56

Et l'homme inventa l'hypocrisie; SH

Pierre Locher 06/03/2016 17:28

Pour Ichtus,
Il suffit de regarder autour de soi pour se rendre compte que la Création, bien que divine, n'est pas parfaite. Dieu crée du différent, de l'altérité. Il faut une distance et de la différence pour qu'il y ait Amour. Et si la création était parfaite, quel serait le rôle de l'homme, une cerise sur le gâteau dans un beau décor ? Non, Dieu nous confie une tache, accomplir la Création, et ce , grâce au Don de lui-même qu'il nous fait. Les dons de Dieu sont des taches humaines et Dieu ne nous appelle pas à la perfection, mais à la sainteté, c'est-à-dire à son imitation dans sa "qualité-activité" principale, la Création.

René Guyon 06/03/2016 08:43

Cher Ichtus, où lisez-vous dans la Bible que "Dieu crée toute chose parfaite" et que "l'homme était parfait à l'image de Dieu". Le mot "parfait" n'y apparaît qu'en Genèse 17,1 quand Dieu demande à Abraham d'être parfait, avant de lier une Alliance avec lui.
Ce que vous traduisez (après bien d'autres !) par "homme" est "être humain" et non l'homme au sens de "mâle". Dieu prend un côté (et non une côte !) c'est-à-dire la moitié de l'être humain qu'il a créé pour créer la "femme" (article http://www.garriguesetsentiers.org/article-memoire-de-male-43613967.html) que l'être humain devenu homme appelle d'ailleurs - en langage courant et par une intuition formidable - "ma moitié" ! :-)

ichtus 05/03/2016 18:40

Donc Dieu avait crée quelque chose d'imparfait ?
Je lis dans la bible que Dieu crée toute chose parfait et que l'homme était parfait a l'image de Dieu
saint et sans péché cet de cette ressemblance que la bible parle, Dieu est esprit on ne peut pas parler de corps et je crois que mon Dieu est tout puissant pour avoir crée une femme pour Adam.

LEVY 05/03/2016 11:12

Déchiffrage lumineux en ce qu'il met à jour les racines d'où émerge la dimension spirituelle d'un récit figé dans une représentation réglementariste du couple humain. "Explication de texte" dont on rêve qu'elle soit donnée dans tous les lieux de culte chrétien, et tout particulièrement pour ce "Au jour où Élohims créa le glébeux, à la ressemblance d'Élohims il les fait mâle et femelle, il les crée et les bénit.". La création de cet androgyne - "mâle et femelle il le crée" - a été complètement ignorée pendant des siècles (des millénaires) par la foi normée et donc par la foi populaire. Quel appauvrissement de la perception de l'oeuvre de D.ieu ! Un fois encore, et une fois encore par la démarche de Garrigues et Sentiers du retour à l'hébreu, c'est de la spiritualité-mère du judaïsme que se projette i'intellection la plus profonde du croire chrétien. Merci à Pierre Rastoin d'y apporter cette belle et riche contribution ! Didier LEVY

René Guyon 05/03/2016 18:01

Je suis mille fois d'accord !!!
J'ai écrit il y a maintenant longtemps des articles qu'on peut atteindre en recopiant le lien http://www.garriguesetsentiers.org/article-35584329.html.
Il y est abondamment question du glébeux, nom donné à l'homme dans la Bible Chouraqui. Je crois depuis toujours à l'androgyne primordial... qui donne la moitié de lui-même pour "construire" la femme. En effet, s'il n'avait donné qu'un seul os la femme ne pourrait pas être la moité de l'homme (un clin d’œil pas si fou que ce qu'on peut croire de prime abord...) ! Vous pouvez aussi lire mon article Mémoire de mâle à l'adresse : http://www.garriguesetsentiers.org/article-memoire-de-male-43613967.html... pour cela copiez-collez l'adresse.